tarantino-soundtracks - Derp News

(Spoil) Top des 10 morts les plus spectaculaires dans les films de Tarantino !

- 1550 vues - 7 Jan. 2016
Page 1 sur 3

A quelques jours de la sortie de son huitième film, que tous ses fans attendent impatiemment depuis deux ans, on a eu envie de vous compiler ce que Tarantino sait le mieux faire outre les dialogues, on parle bien sûr des morts violentes. On sait d'avance qu'il y'en aura des tas dans le prochain donc voilà de quoi vous chauffer.

Évidemment, ça va spoiler. Donc si vous n'avez pas vu tous les Tarantino et que vous lisez cet article, ne venez pas vous plaindre. De toute façon, on n'a pas énormément de respect pour les gens qui n'ont pas vu tous les Tarantino.

1. Bill (Kill Bill 2)

Ou comment rendre cool une mort qui était déjà annoncée dans le titre du film. Ce "salopard" qu'on a voulu voir crever depuis si longtemps finit par y passer, pile au moment où on se dit que, finalement c'est pas un mauvais bougre.

Cette mort à la Ken le Survivant est le point d'orgue de deux films magnifiques, et sans aucun doute une des plus belles scène tournées par Tarantino. "No. You're not a bad person. You're a terrific person. You're my favorite person, but every once in a while, you can be a real cunt."

2. Brett et Roger (Pulp Fiction)

Parce que comme Jules on est pas trop religieux, mais si vraiment il faut buter quelqu'un, on se dit que c'est mille fois plus classe en récitant un verset de la Bible avant. Surtout celui-là.

3. Le "Mexican Standoff" (Reservoir Dogs)

"4 morts pour le prix d'un", une des nombreuses scènes marquantes du premier film de Tarantino (avec bien sûr celle du pourboire et de l'oreille coupée) et avec elle, une première controverse, car elle ressemble beaucoup trop à une scène d'un film Hong-Kongais : City on fire (Lung fu fong wan). D'ailleurs, tout le film semble être un rip-off du film de 1987. Il n'empêche c'est une scène mortelle qu'on peut voir et revoir et revoir encore.

4. Tous les Nazis dans le cinéma (Inglourious Basterds)

Qui n'a jamais eu envie de voir cramer ces enfoirés de naz-naz. Quand on voit la grosse tête de Mélanie Laurent leur annoncer qu'ils vont bientôt y passer on sent que ça va partir en steak, et effectivement c'est une des scènes les plus violentes du cinéma de Quentin.

Page 1 sur 3
Début de l'article
Topito
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et paramétrer les cookies.