Fantasme femme - Derp News

Top 10 des fantasmes féminins !

- 19382 vues - 12 Fév. 2016
Page 1 sur 3

Les femmes fantasment. Elles sont même 96% selon une étude Ipsos analysée par le sexologue Sylvain Mimoun à l’avouer et 80% à se dire prêtes à en réaliser certains.

Pas de doute, donc, il est loin le temps où reconnaître avoir un peu pensé au voisin pendant que monsieur MonMari nous prenait en missionnaire était aussi honteux qu’avoir des poux. Les femmes fantasment, donc, mais sur quoi, exactement ?

Non messieurs, nous sommes désolées mais nous ne rêvons pas tout à fait des mêmes choses. Et non, vous regarder peloter Clara Morgane, par exemple, ne nous fait pas vraiment fantasmer. Dommage, hein ?

10) Jouer les voyeuses

Dans le top 10, on retrouve en 10ème position "regarder par le trou de la serrure". Autant les pornos ultra visuels et bien trop crus pour vous vous laissent de marbre, autant l’idée de « mater » ce couple bien sexy croisé en boite en train de faire l’amour fait monter en vous une excitation qui n’a rien de fantasmée.

D’ailleurs, vous iriez bien faire un tour dans les clubs échangistes, pas pour participer – au grand dam de chouchou – mais juste pour regarder, des fois que certains auraient quelques trucs à vous apprendre. Non ?

9) Le moniteur de planche à voile, de ski ou de tennis, peu importe, pourvu qu’il soit jeune et beau

Bien sûr, on aime les hommes qui ont de la conversation. Bien évidemment, nous sommes avant tout sentimentales. Mais… mais tout de même, Yohan, le prof de Kite Surf, a peut-être 2 de QI mais en revanche les tablettes de chocolat sont toutes là, parfaitement alignées. Et son shorty moulant ne laisse pas beaucoup de place à l’imagination quant au reste.

Idem pour Pierrot le mono de ski, c’est simple, vous faites exprès de rater vos virages pour rester bien derrière lui et son gentil petit cul moulé dans sa combi. Faire l’amour avec des garçons dont l’intérêt principal réside dans leur musculature et leur jeunesse, ne nous voilons pas la face, cela nous effleure toutes un jour ou l’autre.

Après tout, il n’est pas interdit de rêver, ni de passer à l’acte. Si ça se trouve, Johann est un fan de Godard. Ou pas, mais à la limite, on s’en fiche.

8) L’amour dans un palace

L’amour dans un palace, dans un yacht, dans une sublime maison sur les hauteurs de Los Angeles, on n’est pas sectaire, du moment où il y a king size bed et service en chambre, on prend. Qui n’a jamais rêvé d’être une princesse, même si à minuit on se retrouve dans notre deux pièces cuisine au fin fond de la banlieue parisienne ?

Un fantasme pas si difficile à réaliser, il suffit d’économiser un peu pour s’offrir de temps à autre un week-end room service dans un quatre étoile. Kiff garanti !

7) Etre dominée

Attention, être dominée ne signifie pas se faire violer dans une chambre d’hôtel à New-York ou se faire méchamment fouetter. Ce genre de trip ne fait à priori pas vraiment partie du top dix des femmes libérées.

En revanche, jouer, le temps d’une nuit ou d’un après-midi, à « Jack a dit », Jack s’appelant en l’occurrence Edouard ou Jean-Paul (ben quoi?), ça peut être assez excitant. Parce qu’être dominée, c’est lâcher prise, s’en remettre totalement à l’autre, trembler de ce qu’il va bien pouvoir nous faire ou nous demander.

C’est un fantasme qui peut se vivre, à condition toutefois d’avoir une confiance aveugle en l’autre et de savoir qu’il ne franchira pas la ligne rouge, celle qui transforme un rapport sexuel un peu hot en agression. Etre dominée, oui, maltraitée, non !

Page 1 sur 3
Début de l'article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et paramétrer les cookies.